koni

 

 

AVT_Ibrahim-al-Kuni_8026

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il existe en Libye une ouverture topologique de grands écrivains au voisinage d'Ibrahim Al Koni !

 

 

 

Abrahim Al Koni,  Le saignement de la pierre, éditions L'esprit des péninsules, 1999.

 

traduit de l'arabe par Pierre Bataillon et François Zabbal

 

Synopsis :

 

« Fils du désert, Assouf a été élevé loin des hommes et son univers familier est celui des légendes que les nomades se transmettent oralement dans les immensités du Sud libyen. Devenu orphelin, le jeune Touareg doit subir une épreuve initiatique : capturer un mouflon, animal mythique qui a causé la mort de son père. La lutte à mort parmi les inoubliables paysages sahariens se conclut par une bouleversante révélation : et si l'animal pourchassé pourchassé par Assouf n'était autre que la réincarnation du père ? » Quatrième page de couverture.

 

Abrahim Al Koni, écrivain libyen né 1948. Il quitte en 1970, la Libye pour l'union soviétique où il entreprend des études de lettres. Il devient journaliste à Varsovie avant de travailler à l'ambassade de Libye, à Moscou. En 1993, il s'installe en Suisse. Il a obtenu de nombreux prix littéraires, dont le prix spécial de l'État suisse pour l’ensemble de son œuvre, le prix du roman saharien, le prix Sheikh Zayed Boo Award, le prix Mondello, le prix de l'amitié franco-arabe et le prix du 5e forum du roman arabe dont il offre la totalité des 10 000 dollars de récompense à une association, « l'école des sables »(Wikipédia).

,