jeanlucmélenchonLes électeurs français se sont beaucoup mobilisés en se rendant aux urnes avec un taux de participation d'au moins 80 %. Le taux d'abstention est de 19 %. D'après les résultats affichés par la télévision publique française Antenne 2, à 20 heures GMT, le candidat du parti socialiste (PS) François Hollande dont l'appel, Le changement c'est maintenant,  crédité de 28,4 % des voix, devance le Président sortant Nicolas Sarkozy.   Le Président de l'UMP au signal, La France forte, recueille 25,5 % des voix. On obverse la progression du Front National, parti désormais dirigé par la fille de Jean Marie Le Pen. La structure de la droite est bouleversée avec le score de 20 % des voix obtenu par l'avocate Marine Le Pen au cri de ralliement, Oui la France. L'assemblée nationale, le palais des députés, ne reflète pas la diversité des opinions politiques exprimées par les Français. Il y a un malaise dans la démocratie.  La campagne de Jean Luc Melenchon centrée autour du slogan, Prenez le pouvoir, était très prometteuse. C'est un orateur hors pair, un tribun du peuple, ayant exhumé l'utopie révolutionnaire. Sénateur socialiste de l'Essonne (91), Mélenchon fonde avec Julien Dray (Sainte Geneviève des Bois (91)), un ancien de SOS Racisme le courant de la Gauche socialiste au sein du parti socialiste. Ce courant fut soutenu par Patrice Finel (1), maire adjoint de Vigneux sur Seine et par Marie-Noëlle Lienemann (2), maire d'Athis-Mons. Ayant quitté le parti socialiste, Jean Luc Mélenchon avait créé un nouveau parti, le Parti de gauche. Dans la foulée des élections présidentielles, il s'est uni aux militants du Parti communiste, formant ainsi un grand mouvement, le Front de gauche.   Il a inauguré de monstres campagnes  à l'air libre ; les salles de réunion devenant trop étroites pour contenir l'affluence des militants de gauche. Son combat politique est développé dans un ouvrage de sciences humaines s'inspirant de la méthodologie de la théorie du chaos  : A la conquête du Chaos (3). Nous lisons à la quatrième page de couverture la réflexion on ne peut plus existentialiste du débat entre ethique et politique : "[...] A travers des exemples concrets de son expérience politique, il ouvre ainsi une nouvelle piste de réflexion et propose une autre définition du lien entre la morale individuelle et l'action collective, afin que l'homme puisse devenir ce qu'il est. Alors, seulement, la vie de chacun y trouvera son sens". Les sondages pronostiquaient un Mélenchon emporter la troisième place ; il a récolté 11,7% des voix, laissant très loin ses concurrents de l'extrême gauche Philippe Poutou, Aux capitalistes de payer leurs crises, candidat du NPA (Nouveau Parti anticapitaliste)  à 1,2% et l'enseignante Nathalie Arthaud une candidate communiste de Lutte Ouvrière à 0,70%.  François Bayrou, La France solidaire, le candidat centriste du Modem a obtenu 8,5 %. Il a beaucoup été marqué par la porosité des frontières de son parti. Les écologistes représentés par la juge Eva Joly,  L'écologie le vrai changement, ont obtenu 2%. Le maire de Yerres Nicolas Dupont-Aignan décroche 1,8 % des voix. Sa devise de campagne a été  La France libre.  Jacques Cheminade dont le chant, Un monde sans la City ni Wall Street, termine avec 0,3% des voix. Il est le prophète de la crise économique mondiale actuelle. 

 

First round of French presidential elections 2012

French voters have mobilized a lot by going to the polls with a turning out of at least 80%. The abstention rate was 19%. From the results shown by the French public television channel Antenne 2, at 20 hours GMT, the candidate of the Socialist Party (PS) Francois Hollande whose appeal, Change is now, credited with 28.4% of the vote, ahead of the outgoing President Nicolas Sarkozy. President of the UMP to the signal, the strong France, collects 25.5% of the vote. We obverse the progression of the National Front party now led by the daughter of Jean Marie Le Pen. The structure of the right is upset with the score of 20% of the votes obtained by the lawyer Marine Le Pen in the rallying cry, Yes France. The National Assembly, members of the palace, does not reflect the diversity of political opinions expressed by the French. There is a malaise of democracy. The campaign of Jean Luc Melenchon centered around the slogan, Take the power, was very promising. This is an outstanding speaker, a tribune of the people, who exhumed the revolutionary utopia. Socialist Senator from Essonne (91) Mélenchon founded with Julien Dray (Sainte Geneviève des Bois (91)), a former SOS Racism of the current Socialist Left within the Socialist Party. This trend is supported by Patrice Finel (1), deputy mayor of Vigneux sur Seine (91) and by Marie-Noëlle Lienemann (2), Mayor of Athis-Mons (91). Having left the Socialist Party, Jean Luc Melenchon had created a new party, Le parti  de gauche.  In the wake of presidential elections, he joined the Communist Party activists, thus forming a large movement, the Left Front. He inaugurated the monsters in the open countryside, meeting rooms became too small to contain the influx of leftists. His political struggle has developed in a social studies book inspired by the methodology of chaos theory: A la Conquête du Chaos (3). We read the back cover the reflection could not be more existentialist debate between ethics and politics : "[...] Through concrete examples of his political experience, it opens a new avenue of investigation and proposes an alternative definition of the relationship between individual morality and collective action, so that man can become what it is. Only then life will find their way. " The polls were predicting a Mélenchon take third place, he collected 11.7% of the vote, leaving its competitors far from the extreme left Poutou Philippe, In capitalist pay for their crisis, candidate of the NPA (New Anti-Capitalist Party) to 1.2% and the teacher Nathalie Arthaud a candidate Communist Workers Fight to 0.70%. François Bayrou, France solidarity, the Modem centrist candidate received 8, 5%. He much has been marked by porous borders of his party. The environmentalists represented by judge Eva Joly, ecology real change, got 2%. The Yerres mayor Nicolas Dupont-Aignan picks 1, 8% of the vote. His campaign motto was free France. Jacques Cheminade whose song, a world without the City or Wall Street ends with 0.3% of the vote. He is the prophet of the current global economic crisis.

 

------------------
1-Patrice Finel, Du Mitterrandisme au socialisme, Manifeste pour le changement, Paris, L'Harmattan, 1991;
2-Marie-Noëlle Lienemann, La Fracture, Paris, Gallimard, 1991.
3- Jean-Luc Mélenchon, A la conquête du chaos, Paris, Denoël, 1991 ;

 Evolution des résultats du premier tour. Source : Journal 20 minutes du Mardi 24 Avril 2012, page 5.

François Hollande, Parti socialiste : 28,63 % ;
Nicolas Sarkozy, UMP : 27,18 % ;
Marine Le Pen, Front national : 17, 9%;
Jean-Luc Mélenchon, Front de Gauche : 11,10% ;
François Bayrou, Modem : 9,13 % ;
Eva Joly, Europe Ecologie-Les Verts : 2,31 % ;
Nicolas Dupont-Aignan, Debout la République : 1,79 %;
Philippe Poutou, NPA : 1,15% ;
Nathalie Arthaud, Lutte ouvrière : 0,56 % ;
Jacques Cheminade, Solidarité et Progrès : 0,25%.