sadiqkhan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand on a annoncé les résultats de sa victoire en tant que nouveau Maire de Londres, Sadiq Khan représentant le parti travailliste n'a pas branché, ni souri. Il lassait apparaître un air grave. Cette élection britannique, même si elle est locale, me fait penser un peu à l'élection présidentielle de Barack Obama aux USA. Vous comprendrez par la suite. Il remplace Boris Johnson. Cette élection municipale londonienne paraît dans l'univers kongo comme une lutte entre muana mbuta (Sadig Khan) et musi mpu (Zac Goldsmith).De confession musulmane, les parents du nouveau maire sont d'origine pakistanaise. Son père est chauffeur d'autobus, sa mère couturière. Lui est né en Angleterre en octobre 1970. Sadiq Khan a grandi dans un quartier populaire du sud de Londres avec six frères et une sœur à Tooting, où il vit toujours, avec sa femme Saadiya, avocate, et leurs deux filles. « Il a dormi jusqu'à l'âge de 24 ans dans un lit superposé à leur domicile », aime t-il à rappeler, sur ses origines modestes, en comparaison au  conservateur Zac Goldsmith. fils d'un milliardaire et d'une aristocrate, diplômé du prestigieux collège Eton, qu'il vient de battre. Une élection politique n'est pas un problème d'argent, une démocratie n'est pas une ploutocratie. Monsieur Zac Goldsmith est un enfant du pays (muana mboka). Il est appelé, sans nul doute, à des fonctions plus régaliennes qu'être Maire de Londres. Peut-être, ce sera lui le prochain Premier Ministre du Royaume Uni.   Sadiq Khan s'est orienté vers des études de droit. Il devient avocat, spécialiste des droits de l'Homme. Il préside pendant trois ans l'ONG Liberty, qui défend les droits fondamentaux et les libertés ainsi que les inégalités liées à l'emploi et à la discrimination. En 2005, il abandonne sa carrière d'avocat pour se faire élire député travailliste de Tooting.   Il est réélu en 2010 et 2015. Travailliste depuis l'âge de 15 ans, il a gravi un à un tous les échelons du parti. Conseiller municipal de Wandsworth, dans le sud de Londres, de 1994 à 2006, député de Tooting à partir de 2005, ministre des Communautés en 2008 dans le cabinet de Gordon Brown, puis des Transports. Favorable au gel des tarifs dans les transports, il propose aussi que les usagers puissent changer de bus avec le même ticket. Ce problème est crucial à Londres. En comparant les trois villes, Rome, Paris, Londres, la capitale du Royaume Uni est la ville la plus chère sur le plan des transports et du logement. Quand vous achetez un titre de transport, dans le bus, vous n'avez plus le droit de changer de bus. Si vous voulez effectuer une correspondance, vous devez acheter un nouveau ticket. Cela coûte cher. Il m'est arrivé une mésaventure. J'ai acheté une carte de transport métro, bus, qu'on peut alimenter à sa guise. Supposons que vous entrez dans un bus et que vous trompez d'itinéraire. Si vous avez déjà validé votre carte et que vous vous rétractez pour changer de bus, trop tard, la course est déjà validée et vous perdez vos points. Nous attendons du nouveau maire, l'adoption d'un ticket unique , bus, métro et train avec changement multiple, pendant une heure comme à Rome. Les Londoniens en votant Sadiq Khan viennent de prouver que l'Angleterre, à l'image des USA sous Barack Obama, et de l'Afrique du Sud sous Nelson Mandela, s'est tournée vers la diversité culturelle, la clef du devenir de l'humanité. Londres, Paris, Rome, Berlin sont des capitales cosmopolites.Cette élection municipale londonienne ayant consacré un enfant d'immigré pakistanais peut nous inspirer sur l'avenir du Royaume Uni. Comme les Anglais ont tourné le dos au colonialisme jusqu'à développer un humanisme (bumuntu ou ubuntu) au point d'intégrer et d'élire chez eux des originaires non européens anciennement colonisés, selon nous la Grande Bretagne ne quittera pas l'Union Européenne. L'Allemagne a montré la voie en intégrant les migrants originaires du Proche-Orient. L'intégration des Européens d'anciennes démocraties populaires, polonais, roumains, bulgares, ukrainiens ou anciens yougoslaves, ira de mieux en mieux en Angleterre.

Voyage à Londres - Le Deuil des Chauves-Souris

Le monument à la Reine Victoria en face de Buckingham Palace. Similarity with the Kongo royal family. Makukwa matatu malamba Kongo (The three homes of Kongo Kingdom) : Le prince de Nsanga Mvimba devant le portail de Buckingham Palace, la résidence officielle à Londres de la reine et de son époux, le duc d'Edimbourg.

http://matumpa.canalblog.com

When they announced the results of his victory as new Mayor of London, Sadiq Khan representing the Labour party neither connected, nor smiled. He tired of appearing a grave air. This British election, even if it is local, reminds me a little the presidential election of Barack Obama in the USA. You will understand afterward. He replaces Boris Johnson. This municipal election of London appears in the universe kongo as a struggle between muana mbuta (Sadig Khan) and musi mpu (Zac Goldsmith). Of Muslim faith, the parents of the new mayor are of Pakistani origin. His father is a bus driver, her mother needlewoman. Was born he in England in October, 1970. Sadiq Khan grew in a popular district of the South of London with six brothers and a sister to Tooting, where he always lives, with his wife Saadiya, lawyer, and their two daughters. " He slept up to the age of 24 years in a bunk bed in their place of residence ", He likes reminding it, on his modest origins, in comparison to the conservative Zac Goldsmith son of a billionaire and an aristocrat, awarded a diploma of prestigious Eton middle school, which he has just beaten. A political election is not a problem of money, a democracy is not a plutocracy. Mister Zac Goldsmith is a son of the country (muana mboka). It is, undoubtedly, called to functions more kingly than to be Mayor of London. Maybe, it will be him the next Prime Minister of United Kingdom. Sadiq Khan turned to law studies. It becomes lawyer, a specialist of human rights. He chairs during three years the Non-Governmental Organisation LIBERTY, which defends the fundamental rights and the liberties as well as the disparities bound to the employment and to the discrimination. In 2005, he abandons his career of lawyer to be elected Labour deputy of Tooting. He is reelected in 2010 and 2015. Labour since the age of 15 years, he climbed one by one all the levels of the party. Local councillor of Wandsworth, in the South of London, from 1994 till 2006, delegated by Tooting from 2005, Secretary of Communities in 2008 in Gordon Brown's cabinet, then Transport. Favorable to the gel of price rates in transport, he also proposes that the users can change bus with the same ticket. This problem is crucial in London. By comparing three cities, Rome, Paris, London, the capital of United Kingdom is the most expensive city from the point of view of transport and of accommodation. When you buy a ticket, in the bus, you do not have the right any more to change bus. If you want to make a correspondence, you have to buy a new ticket. It is expensive.  A misadventure happened to me. I bought a card of transport subway, bus, that we can feed as he/she pleases. Let us suppose that you enter a bus and that you deceive of route. If you have already validated your card and that you retract to change bus, too late, the race is already validated and you lose your points. We expect from the new mayor, the adoption of a unique ticket, a bus, a subway and a train with multiple change, during one hour as in Rome. The Londoners in voter Sadiq Khan have just proved that England, just like the USA under Barack Obama, and just like South Africa under Nelson Mandela, turned to the cultural diversity, the key of the future of the humanity. London, Paris, Rome, Berlin are cosmopolitan capitals.This municipal election of London having dedicated a child of Pakistani immigrant can inspire us on the future of United Kingdom. As the English people turned the back on the colonialism until develop a humanism (Bumuntu or ubuntu) in the point to integrate and to elect at their home native formerly colonized not European ones, according to us Great Britain will not leave the European Union. Germany showed the way by integrating the migrants native of the Near East. The integration of the Polish, Rumanian, Bulgarian, Ukrainian or former Yugoslav, people's Europeans of former democracies will go better and better in England.