byard-lancaster-page-image

Le jazzman pluriinstrumentiste et compositeur Byard « Thunderbird » Lancaster est décédé au mois d'août de l'année dernière aux USA. Demain 6 août 2013, il aurait 71 pluies (nvula en kikongo). Certains Noirs d'Amérique ont su maintenir la cohésion de la famille élargie héritée de la vie sociale africaine. Il vivait avec sa grande famille à Philadelphie en Pennsylvanie. Ce fut un musicien épanoui et travailleur, je dirai plutôt chercheur musicologue. Tout était prétexte à la musique, pour cet ancien étudiant sorti de la Berklee School de Boston. Sa sœur est pianiste et enseignante.  Je l'ai rencontré à Paris pendant un diner chez un ami. Le saxophoniste Archie Sheep fut l'invité d'honneur, ainsi que le percussionniste sénégalais Cheikh Tidiane Fall. Byard jouait beaucoup d'instruments. Ses flûtes ne lui quittaient jamais ainsi que son saxophone. On peut le classer comme free jazzman. Mais il improvisait et interprétait tous les styles de musique de l'histoire du jazz et du blues comme il le démontre dans ce disque Soul Unity. Ce disque comprend une chanson Rhythm in the Dark, pont que Byard avait établi entre l'Afrique et l'Amérique. Il a joué avec les grands noms de Jazz comme Sunny Murray (Tree Tops), Sun Ra, McCoy Tyner, Pharoh Sanders.