DSC_0000070Nous avons assisté ce 18 novembre 2011 à l'université de Cergy-Pontoise (FRANCE) à la soutenance d'une thèse en vue de l'obtention du Doctorat ès Lettres en littérature française et comparée du professeur camerounais Lemotieu Martin. Cette thèse portait sur le thème : POLITIQUE et Roman au Congo Brazzaville (1973-2003). Le Directeur de thèse était le professeur Romuald Fonkoua, Directeur entr'autres de la Revue Présence Africaine et de l'école doctorale de droit et sciences humaines (Université de Cergy Pontoise). Il est ausi affilié à l'Université de Strasbourg (France). Les deux autres membres du jury étaient le professeur Xavier Garnier de l'université Paris Sorbonne nouvelle (France) et le professeur Papa Samba Diop de l'université Paris Est Créteil (France). Diop Papa Samba est auteur d'un travail encyclopédique sur le roman sénégalais intitulé : "Glossaire du Roman sénégalais" de 754 pages publié chez l'Harmattan. Dans l'assistance on pouvait remarquer la présence des écrivains africains comme Dominique Mfouilou, Marceline Fila Matsocota et Paul Heutching. Le candidat a reçu la mention "très honorable" et a été autorisé de publier sous forme de livre sa thèse de doctorat. Le professeur camerounais Martin Lemotieu figure parmi les grands critiques de la littérature congolaise brazzavilloise.  L'évènement s'est terminé par un appéritif. Nous livrons le résumé de la thèse effectué par l'auteur lui-même tel quel :

Au Congo-Brazzaville s'est développé, depuis les Trois Glorieuses (13, 14 et 15 août 1963), un espace littéraire très créatif. La plupart de ses écrivains, et particulièrement les romanciers, sont (ont été) engagés, à des titres et à des niveaux divers, dans la vie politique effective de leur pays. Une approche sociocritique des romans congolais à partir  des microlectures, dans une perpective intertextuelle, fait émerger la politique comme un moule structurateur de la plupart des fictions. L'analyse du contexte du roman congolais à thématique politique en révèle des particularités (1ere partie). Cette contextualisation permet de comprendre pourquoi le référent politique est si envahissant dans la fiction romanesque congolaise. La thématisation de la politique (2eme partie) comme sujet, motif ou topos permet une meilleure appréhension des univers imaginaires. La représentation des indépendances, des révolutions et de la vie sociale éclaire les complexes rapports entre le scribe et le prince. Les personnages des fictions se positionnent par rapport aux pouvoirs institués comme des révoltés, des révolutionnaires ou des collaborateurs. En général, ils dénoncent le vécu quotidien dans la dissidence et le refus du statu quo. Toute une rhétorique du politique ressort du traitement que les auteurs font de ce dernier (3eme partie), et met en évidence une politique de l'écriture, à savoir des stratégies d'expresion des univers politiques. Sont ainsi utilisés : le masquage par l'anthroponymie et la toponymie, le surgissement d'univers étranges (magique, merveilleux, carnavalesque, onirique, etc.) dans la trame narrative, ainsi que le recours à un langage crypté. Les postures pour dire le politique varient selon les écrivains. Qu'ils participent au pouvoir ou non, et du fait de leur appartenance à la phratrie, tous se retrouvent en Congolie, contrée imaginaire libérée, et déclarent leurs "rêves du changement", ou leur aspirations à un mieux vivre ensemble, rendu de façon originale par Henri Djombo dans Lumières des temps perdus. Les fictions s'interrogent sur le politique, mais aussi et surtout sur l'acte d'écrire et sa finalité. Les textes posent ainsi une large problématique : la rencontre des champs politique et littéraire, la difficulté de l'écrivain à dire la politique en pays de dictature, ou le statut des valeurs.

DSC_0000066Dominique Mfouilou (en blanc) félicite le professeur LemotieuDSC_0000067.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madame Marceline Fila Matsocota.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notes de l'éditeur. La thèse a tourné autour d'un thème singulier, la Congolie ou la phratrie (fraternité, selon Engels) des écrivains congolais. En Congolie (Bruxelles, éd. Lacomblez et Largier, 1896 ) est le titre d'un ouvrage écrit par un européen Picard Edmond (1836-1924) ayant séjourné au Congo-Démocratique au 19ème siècle . L'auteur fut invité à l'inauguration du chemin de fer Matadi-Léopoldville. Il nous donne ses impressions de voyage dans cette région Sud de l'Etat indépendant du Congo. Au 20ème siècle le concept  apparait dans un article de Sylvain Bemba, "La phratrie des écrivains congolais", Littérature congolaise, revue Notre Librairie, n° 92-93 Mars-Mai 1988 (p. 13-15). Selon Sylvain Bemba, la Congolie est un espace où "les écrivains congolais entretiennent d'une manière générale d'excellentes relations interindividuelles" (op. cit. p. 13). La Congolie est une "région imaginaire réservée à la fiction, à la création, des oeuvres de beauté, véritable espace de convivialité et principauté de l'esprit, prête à accueillir de jour comme de nuit le voyageur qui n'a pour bagage que ses rêves à déclarer" (ibidem). Cette Congolie est constituée de jeunes écrivains et de doyens : "Le respect et l'estime réciproques se donnent à lire dans ces subtils rapports cordiaux mais déférents que les jeunes écrivains ont avec certains de leurs "doyens" qu'ils ont consacrés pontifes, c'est-dire gardiens de l'ouvrage d'art qui relie les générations entre elles" (S. Bemba, op. cit., p. 14). Mais là où le bât le blesse, cette congolie est également composée de praticiens de la politique. C'est le point singulier par lequel le Congo se démarque des autres pays. Non seulement ce qui est remarquable chez les écrivains congolais, c'est l'identité des thèmes politiques : "Rien que des sujets politiques" constatent des critiques littéraires ; mais en plus, des hommes politiques ont immigré dans la congolie et y ont forgé un sous espace de sublimation d'états d'âmes. Il n' y a pas de séparation entre le politique et le littéraire. On comprend le sens de la thèse soutenue par le professeur Lemotieu : Littérature et politique au Congo-Brazzaville