leroyaumeaveuglejpg

MOTIVATIONS. Nous avons rencontré dans la librairie Présence Africaine l'écrivaine Véronique Tadjo, ce 28 mars 2011 en fin d'après midi. Bintou a fait les présentations. Nous avons parlé de la situation tragique que connaît la Côte d'ivoire. Véronique Tadjo est née d'un père ivoirien et d'une mère française. A chaque fois que je rencontre un Ivoirien de quelque bord qu'il soit, je souffre à sa place. J'ai mal à la Côte-d'Ivoire, comme on a mal à la tête ou au ventre. Puis deux clients japonais l'ont reconnue. Du coq à l'âne, nous avons abordé la situation catastrophique traversée par le Japon. Nous étions touchés et les avons réconfortés par la parole. J'ai souvenance qu'un écrivain congolais, décédé depuis, Alpha Noël Malonga avait travaillé sur les écrivaines africaines et notamment sur Véronique Tadjo. J'ai cherché en vain dans Présence Africaine ses travaux. Je ne me rappelai plus le titre de l'ouvrage critiqué. Véronique Tadjo a essayé de m'énumérer ses ouvrages, mais c'est en rentrant chez moi que j'ai retrouvé Le Royaume aveugle de Véronique Tadjo. Nous n'avons pas pu continuer l'ardente conversation entre Véronique Tadjo et moi car elle était invitée par la directrice de Présence Africaine. Nous continuons sur ce site la rencontre fortuite avec Véronique Tadjo. De l'Afrique du Sud où elle se trouve, elle nous entendra. 

MOTIVATIONS. We met in the library Presence Africane writer Veronique Tadjo, March 28, 2011 in the late afternoon. Bintou made the presentations. We talked about the tragic situation in Côte d'Ivoire. Veronica Tadjo was born of an Ivorian father and a French mother. Whenever I meet an Ivorian whatever side he may be, I suffer for him. I have pain in Ivory Coast, as we have a headache or stomach. Then two Japanese customers have recognized her. The rooster to the donkey, we addressed the situation through which the disastrous Japan. We were affected and were comforted by the word. I remember a Congolese writer, who has since died, Alpha Christmas Malonga had worked on African writers and especially Veronica Tadjo. I searched in vain in African Presence the work of Malonga. I could not remember the title of the work criticized. Veronica Tadjo tried to enumerate his works, but when I got home I found Le royaume Aveugle de Véronique Tadjo. We could not continued the ardent conversation between Veronica Tadjo  and me because she was invited by the Director of Presence Africaine. We continue on this site a chance encounter with Veronica Tadjo. In South Africa where she is, she will hear us.
 

INTRODUCTION. L'écrivain critique congolais Alpha Noël Malonga avait travaillé sur les ouvrages de quelques écrivaines africaines dont Calixthe Beyala (C'est le soleil qui m'a brûlée, Tu t'appelleras Tanga, Seul le diable le savait) Ken Buhul (Le Baobab fou), Nafissatou Diallo (Le Fort maudit) et Véronique Tadjo (Le royaume aveugle). Son exposé "Écriture féminine, corps féminin et éthique politique" fut prononcé lors de la Ve Semaine Congolaise de Philosophie (voir, Éthique et Politique, Éditions Paari, juin 2004). Nous reproduisons la partie de son article (pages, 165-166) où il traite de la mort politique dans le  roman de Véronique Tadjo, Le royaume Aveugle.

"La mort politique et/ou symbolique se signale chez Véronique Tadjo par le refus du corps féminin à se mettre au service d'une monarchie tyrannique représentée par le roi Ato IV dans le Royaume aveugle. Les plaintes du roi sont révélatrices à plus d'un titre du désarroi et de l'impuissance du plaignant, mais aussi de la capacité de la femme à rendre la vie vertueuse : "Avec un fils, j'aurais conquis le monde entier ! Mais pourquoi la vie en a-t-elle décidé autrement ? Les femmes qui se sont allongées dans mon lit avaient toutes le ventre aussi vide qu'une calebasse percée ! Un ventre sec et ingrat, porteur d'enfants mort-nés" (Tadjo 1990, p. 16).

Le corps féminin joue ainsi le rôle d'un instrument de la suppression de toute négativité politique. L'impossibilité pour le roi Ato IV d'avoir un fils symbolise l'impossibilité pour son pouvoir dictatorial d'accoucher du bien-être du peuple et d'initier les conditions du développement, c'est-à-dire du bonheur. La rébellion du corps féminin se lit comme la volonté du peuple ; la volonté du peuple est du côté de l'éthique. La rébellion de la femme à travers son corps est l'incarnation de l'opposition politique, synonyme de démocratie donc de tolérance. La rébellion corporelle chez Véronique Tadjo est renforcée par le refus obstiné de la fille unique du roi, Akissi, à se marier conformément à la volonté paternelle et par la témérité teintée d'égocentrisme du roi. Celui-ci exclut de "partager le pouvoir" par ce qu'"il se transmet par le sang, et Akissi est (sa) seule héritière. La chair de (sa) chair.Le sang de (son) sang" (Tadjo).
Le personnage du roi Ato IV se signale, dans les extraits produits, par son tourment. Or le tourment est contraire au bonheur, il participe plutôt du vice. Le désir du personnage du roi est passion et la passion provient d'idées inadéquates, c'est-à-dire d'un manque de raison. [...] Le tourment du personnage d'Ato IV - dont la conséquence est la persistance dans l'erreur et la perte du trône - a pour source la faiblesse humaine, la peur de la mort. La mort se confond avec la perte du pouvoir [...]