joconde__SL500_AA280_

Of Haitian dad, Puerto Rican mom, the painter Jean-Michel Basquiat was born in Brooklyn in the State of New York, on December 22nd, 1960. He dies in 27 years in New York in 1988. The Beyeler foundation and the museum of modern Art of Paris dedicates him a big retrospective. The exposure opened on Friday, October 15th, 2010 will be held until January 30th, 2011.

 

 

De papa haïtien, de maman portoricaine, le peintre Jean-Michel Basquiat est né à Brooklyn dans l'Etat de New-York, le 22 décembre 1960. Il meurt à 27 ans à New-York en 1988. La fondation Beyeler et le musée d’Art moderne de Paris lui consacrent une grande rétrospective. L’exposition ouverte vendredi 15 octobre 2010 se tiendra jusqu’au 30 janvier 2011.
Une chose a retenu mon attention, c'est la recherche chez Basquiat, de ses propres cadres pour présenter ces créations. Il n'y avait pas le peintre, puis des ouvriers qui habillaient  ces toiles.  Non ! Il utilisait des palettes de transport,  et de planches de bois pour présenter des tableaux comme Flexible, 1984, Gold Griot, 1982, She Install confidence and picks up his brain like a saladin, 1988. Dans Jawbone of an Ass, 1982, On Million yen, 1982, il invente un autre support. "Il utilise des baguettes de bois ficelées sur lesquelles est tendue une toile découpée pour laisser apparaître la structure" (sic). Hommage à Charlie Parker avec Now's the time, 1985. Il revisite l'histoire de l'esclavage  dans l'Etat du Mississipi dans Undiscovered genius of the Mississipi Delta, 1983, puis Revised   Undiscovered genius of the Mississipi Delta, 1983 ; Hommage aux sportifs :  Cassius Clay, 1982, St Joe Louis, Surrounded by Snake, 1981. Les deux monuments de Jean Michel Basquiat, c'est bien entendu, Pegasus, 1987 et Grillot, 1984. Le tableau qui figure sur le site est La Joconde de Basquiat.